Saint-Marin

Médiatrices de Saint-Marin

Laura Bologna

Laura Bologna

Laura Bologna est chargée des affaires politiques au Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix (DPPA) au siège de l’ONU à New York depuis 2000, après avoir servi dans le service diplomatique de la Mission permanente de Saint-Marin auprès du Conseil de l’Europe à Strasbourg, où elle s’est concentrée sur les droits de l’homme etl’égalité des sexes. Laura est membre du Réseau des femmes médiatrices de la Méditerranée et apporte sa contribution grâce à son expérience directe et étendue dans les processus de médiation ainsi qu’à son vaste réseau de contacts dans la région et en Afrique. Elle compte plus de 20 ans d’expérience dans la diplomatie, les relations internationales en matière de paix et de sécurité, les processus intergouvernementaux, la prévention des  conflits,  la  médiation,  les  élections  et  les questions de genre. Pendant plusieurs années, elle s’est concentrée sur l’Afrique, en particulier sur la région des Grands Lacs, l’Afrique orientale et australe et le Soudan. Elle a participé à des opérations de paix des Nations unies, notamment au Népal en 2007, au Soudan en 2011 au sein du Groupe de haut niveau du Secrétaire général pour les référendums sur le Soudan, et à Nicosie au sein du Bureau du conseiller spécial du Secrétaire général pour Chypre où elle a apporté son aide lors des négociations en 2016. Au cours des dernières années, elle s’est concentrée sur le conflit israélo-palestinien et son processus de paix. Elle a une connaissance approfondie de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies et des questions relatives à la paix et à la sécurité des femmes ainsi qu’à la parité des sexes. Elle est titulaire d’un master en sciences politiques et en affaires internationales à l’Université Catholique du Sacré Cœur de Milan.

Expertise géographique : Afrique, Chypre, Israël et Palestine, Népal
Expertise thématique : diplomatie, paix et sécurité, prévention des conflits, médiation, élections, genre, processus intergouvernementaux
Langues : anglais, français, italien (langue maternelle) et maîtrise de l’espagnol