Liban

Médiatrices du Liban

Jeta Krasniqi

Categories: albanais, Albanie, Anglais, Français, Italien, Kosovo, Le traitement gestion du passé, Médiation, Négociation, Prevention and réhabilitation of VSRF, serbo-croate, Turc, Ukraine
Location: Kosovo
Expertise géographique: Kosovo, Albanie, Ukraine
Expertise thématique: prévention et réhabilitation de la violence sexuelle liée aux conflits (CRSV), traitement du passé, processus de négociation et de médiation
Langues: anglais, italien, turc, français (notions), serbo-croate (notions), albanais (langue maternelle)

Jeta Krasniqi est chef de projet à l’Institut démocratique du Kosovo (KDI) depuis 2016. Elle se concentre sur les négociations entre le Kosovo et la Serbie en travaillant avec le parlement, dans le but de renforcer la surveillance, la transparence et la responsabilité du processus. Elle incite par ailleurs au dialogue social et politique
interne par le biais de réunions des parties prenantes concernées avec les citoyens et la société civile, et l’analyse de la recherche. Mme Krasniqi oeuvre auprès d’ONU Femmes en tant que consultante internationale sur la prévention et la réponse aux violences sexuelles liées aux conflits en Ukraine. Parallèlement, elle exerce ses fonctions de vice-présidente de la Commission gouvernementale pour la vérification et la reconnaissance des victimes de violences sexuelles liées au conflit pendant la guerre, en représentant la société civile. Auparavant, elle occupait le poste de conseillère politique de la
Présidente du Kosovo, Atifete Jahjaga, où elle était chargée des questions du domaine de la politique étrangère, de la promotion des droits de l’homme et de l’égalité des sexes. Mme Krasniqi était la coordinatrice du Conseil national pour les survivants de violences
sexuelles pendant la guerre, établi par la Présidente du Kosovo de l’époque, Atifete Jahjaga. Elle est engagée depuis longue date envers les organisations de la société civile dans la promotion du rôle des femmes dans la société au Kosovo et en Albanie. Jeta Krasniqi est diplômée en affaires internationales à l’Université Johns Hopkins, Ecole des études internationales avancées (SAIS) et a terminé ses études de premier cycle en relations internationales auprès de l’Université de la
Méditerranée orientale en République turque de Chypre du Nord. Jeta Krasniqi est membre du conseil d’administration du Réseau des
Femmes du Kosovo et du Fond américain pour l’éducation au Kosovo (KAEF).

Jeta Krasniqi

Jeta Krasniqi est chef de projet à l’Institut démocratique du...

Linda Gusia

Categories: Activisme, albanais, Anglais, Espace publique, Genre, Kosovo, La mémoire, Le passé et la mémoire, Le traitement gestion du passé, Nationalisme, Représentation, Serbe
Location: Kosovo
Expertise géographique: Kosovo
Expertise thématique: genre, nationalisme, militantisme, représentation, espace public, mémoire, traitement du passé et des conflits
Langues: albanais (langue maternelle), anglais (courant) et serbe (avancé)

Linda Gusia est une militante féministe et une conférencière auprès du département de sociologie de l’Université de Pristina. Ses recherches ont porté sur les questions ayant trait au genre, au nationalisme, au militantisme, à la représentation, à l’espace public, à la mémoire, au traitement du passé de mȇme qu’aux conflits. Dans le cadre de ses thèses de doctorat, elle s’est interrogée sur les ambiguïtés du nationalisme et du genre en les examinant tous les deux : le mouvement des femmes au Kosovo et la violence sexuelle comme stratégie de guerre, centrée sur la politique de représentation du genre, visuellement et textuellement. Elle est titulaire d’un doctorat à l’Université de Pristina (2016) et d’une maîtrise à l’Université de New York (2003). Linda a été co-commissaire et chercheuse dans le cadre de l’exposition
d’art multimédia sur la résistance pacifique des femmes au Kosovo et cofondatrice du Programme universitaire d’études et de recherche sur le genre, PU. Elle a été accueillie en tant que chercheuse invitée et
boursière à l’Institut de recherche sur le genre au Collège Dartmouth, et boursière pendant cinq ans du programme de bourses universitaires OSI. Elle recouvre le rôle de chercheuse principale en ce qui concerne
plusieurs subventions de recherche, comme pour les projets : « Changement de l’Histoire” Phase II avec la « Création du Musée d’Education”au Kosovo du AHRC (Défis globaux) et ReSpace Reanimating Contested Spaces : Conception du projet d’éducation civique participative de Changement de  l’Histoire (subvention UK-AHRC/GCRF) et co-chercheuse pour l’importante subvention du projet « Changement de l’Histoire » Phase II et ReSpace pour le Kosovo et le Rwanda (défis globaux)).

Linda Gusia

Linda Gusia est une militante féministe et une conférencière auprès...

Edita Tahiri

Categories: Afrique du Nord, albanais, Anglais, Croate, Europe et UE, Moyen Orient, Myanmar, Népal, Philippines, Politique étrangère, Résolution du conflit, Serbe, Transitions post-conflits et justice transitionnelle, Turc, Yemen
Location: Kosovo
Expertise géographique: Europe, Myanmar, Philippines, Népal, Yémen, Moyen-Orient et Afrique du Nord
Expertise thématique: politique étrangère et sécurité, relations internationales, résolution de conflits, négociations internationales de paix, transitions post-conflit, agenda FPS
Langues: albanais, croate, serbe, turc et anglais

Edita Tahiri est l’une des principales fondatrices et dirigeantes du mouvement pour l’indépendance du Kosovo. Elle a occupé les postes de vice-Premier ministre, ministre des Affaires Etrangères pendant dix ans, durant la difficile période de la libération du Kosovo (1990-2000), ministre du Dialogue, ministre de l’Administration publique, négociateur de paix et membre du Parlement tout au long de cinq mandats.

Elle a à son actif une longue expérience dans les domaines de la politique étrangère et de la sécurité, des relations internationales, de la résolution des conflits, des négociations de paix internationales et des transitions post-conflit. Eminente négociatrice de paix et négociatrice en chef pour le Kosovo et la région des Balkans, elle compte environ 30 ans d’expérience. Elle est reconnue comme la seule femme négociatrice de paix dans les Balkans à avoir participé aux processus de paix internationaux tels que la Conférence internationale de Rambouillet sur la paix au Kosovo (1999), la négociation de paix avant Rambouillet (1998), la Conférence de Londres sur la désintégration de l’ex-Yougoslavie (1992) et comme négociatrice en chef du Kosovo dans le cadre du Dialogue facilité par l’UE sur la normalisation des relations de voisinage entre le Kosovo et la Serbie (2011-2017). En tant que négociatrice en chef du Kosovo dans les négociations de paix avec la Serbie, elle est la signataire du premier accord jamais conclu entre le Kosovo et la Serbie, après 20 ans de pourparlers de paix.

Outre se consacrer à l’autonomisation des femmes et au programme Femmes, Paix et Sécurité (FPS), elle préside le Lobby régional des femmes pour la paix, la sécurité et la justice en Europe du Sud-Est depuis 14 ans. Elle est membre du réseau Women Waging Peace Network.

Diplômée de l’Université Harvard, auprès de l’Ecole John F. Kennedy School of Government, elle détient une maîtrise en administration publique et une spécialisation en relations internationales. Elle possède un doctorat en sciences politiques axé sur la construction de l’État international à l’Université de Pristina, en coopération avec l’Université Johns Hopkins de la SAIS. Elle est titulaire d’une bourse Fulbright et est diplômée du Centre européen d’études de sécurité George C. Marshall.

Edita Tahiri

Edita Tahiri est l’une des principales fondatrices et dirigeantes du...