Médiatrices

María Villellas Ariño

Categories: Anglais, Asie du Sud-Est, Catalan, Colombie, Espagnol, Français, Genre, Processus de paix
Location: Espagne
Expertise géographique: Asie du Sud, Colombie
Expertise thématique: Genre, paix et sécurité ; analyse des processus de paix et des conflits armés
Langues: catalan, anglais, français et espagnol

María Villellas Ariño est chercheuse au sein du Programme pour les conflits et la consolidation de la paix à l’École pour la culture de la paix auprès de l’Université Autonome de Barcelone. Elle enseigne au diplôme de troisième cycle en culture de la paix à l’UAB et à d’autres programmes de troisième cycle dans plusieurs universités espagnoles. Elle a été consultante pour des institutions nationales et internationales sur des questions liées aux processus de paix et à l’agenda « Femmes, Paix et Sécurité ». Elle a participé à différents processus d’élaboration de politiques tels que le processus de consultation avec la société civile pour la préparation du deuxième plan d’action national sur la FPS par le gouvernement espagnol ainsi que le plan d’action : Les femmes et la consolidation de la paix dans la coopération espagnole par l’AECID (Agence espagnole pour la coopération internationale au développement). Elle est membre duconseil d’administration de la section espagnole de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (LIFPL).Elle a écrit de multiples articles et rapports sur l’analyse des conflits armés et la consolidation de la paix dans uneperspective de genre, et est la coautrice des annuaires « Discussions sur la paix en bref. Rapport sur les tendances et les scénarios  » et « Alerte ! Rapport sur les conflits, les droits de l’homme et la consolidation de la paix ». Elle fait partie du Réseau des Femmes Médiatrices de la Méditerranée en raison de son expérience en matière de soutien technique et d’analyse comparative aux acteurs impliqués dans les processus de paix et de son implication dans les initiatives de la société civile dans le but de promouvoir l’agenda « Femmes, Paix et Sécurité ».

María Villellas Ariño

María Villellas Ariño est chercheuse au sein du Programme pour...

Sophia Papastavrou

Categories: Afrique du Sud, Anglais, Asie du Sud-Est, Construction de la paix, Europe de l’Est, Femmes et agriculture, Français, Grec, Moyen Orient, Violence fondée sur le sexe, Violence fondée sur le sexe, WASH
Expertise géographique: Moyen-Orient, Europe de l’Est, Afrique, Asie du Sud-Est
Expertise thématique: Violence sexiste, éducation des filles, EAH, femmes et agriculture, FPS, consolidation de la paix
Langues: anglais, grec et français de base

Sophia Papastavrou est une citoyenne du Canada et de Chypre. Elle a passé ses années de formation en République dominicaine et au Ghana avant d’immigrer au Canada. Elle est titulaire d’un doctorat en éducation à la justice sociale de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario à l’Université de Toronto. Sa thèse de doctorat intitulée : “Organisations de femmes pour la paix : dépasser la rhétorique du problème chypriote » est le résultat de plus de 7 ans de recherches sur le terrain dans une zone de conflit gelée. Elle a précédemment travaillé en tant que consultante pour la Mission de l’OSCE en Croatie, la Banque mondiale et les Nations Unies. Sophia a tenu le rôle de responsable technique pour le genre auprès de l’organisation de solidarité internationale World Vision Moyen-Orient et Europe de l’Est couvrant les états fragiles et la réponse syrienne. Avant d’occuper ce poste, elle a dirigé le centre d’apprentissage sur le genre, y compris la gestion du projet régional sur la violence basée sur le genre. Sophia a été conférencière dans le cadre de TEDx Nicosie Femmes en 2015 et a récemment collaboré avec la société civile des femmes à la création du premier Livre blanc de bonnes pratiques sur la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et le programme Femmes, paix et sécurité à Chypre. Elle a été sélectionnée dans le cadre de l’initiative « She-Experts » de l’Institut Méditerranéen d’Etudes sur le Genre (MIGS) visant à renforcer la visibilité et l’impact des femmes dans leur capacité professionnelle. Elle a rejoint le réseau en raison de sa passion et de son engagement pour les femmes dans la construction de la paix, en particulier pour l’établissement de données et d’évaluations sur le genre dans le but d’éclairer les approches de transformation du genre et remplir le mandat du programme FPS.

Sophia Papastavrou

Sophia Papastavrou est une citoyenne du Canada et de Chypre....